Anthony Auclair nous raconte sa première année dans la NFL

L’ailier rapproché des Buccaneers de Tampa Bay originaire de Notre-Dame-des-Pins était en forme lors de sa rencontre avec la presse québécoise aujourd’hui dans son « hometown » à l’Université Laval.

Du chemin, il en a parcouru depuis le fameux Pro day où 17 équipes étaient venues pour l’évaluer. Le numéro 81 du Rouge et Or en était au bilan suite à une première saison dans la grande ligue du pays de l’oncle Sam, saison où son équipe aura terminé 28e sur 32 équipes.

Anthony aura dû se battre contre les éléments. De son aveu, faire 50 reps par pratique sous un climat de 40°c et 100% d’humidité n’était pas une partie de plaisir. Il lui aura fallu être patient. Le québécois le savait. Il devait faire ses preuves et tailler sa place.

Je m’étais mis des objectifs. Le premier c’était de partir un match dans la NFL. Ensuite je voulais attraper un premier ballon. Quand j’ai attrapé un ballon je voulais réaliser un plaqué. -Anthony Auclair

Mais malgré qu’il soit d’avis d’avoir réalisé ses objectifs, le colosse de 6’5″ n’est toujours pas satisfait. Il en veut toujours plus.

Le meilleur « feeling » pour moi c’est de réaliser un plaqué dévastateur et voir ton porteur de ballon passer pour aller chercher 10 verges. -Anthony Auclair

Le Lavalois aura eu la chance de jouer 8 rencontres sur 16 dont les 7 dernières. Il souhaite évidemment poursuivre sur sa lancée la saison prochaine.

Une saison avec 10 ou 15 catchs serait une bonne saison pour moi. -Anthony Auclair

Ici tout est à un autre niveau, se permit de dire le joueur pour terminer.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *