Benjamin Gagné vole le match aux Tigres de Victoriaville

Qui aurait pu prédire l’issue de cette rencontre alors que les Tigres de Victoriaville menaient 4-1 en début de 3e période? Poser la question c’est évidemment y répondre. Alors que Québec avait entamé la rencontre à l’image de la saison précédente, ils l’ont plutôt terminé avec aplomb. Les diables rouges auront remonté un déficit de 3 buts et vainquaient les Tigres de Victoriaville après seulement 26 secondes de prolongation. Je décrirais la rencontre ainsi; la première période sera nul, la seconde appartiendra largement à Victoriaville et la troisième sans aucun doute aux Remparts. Laissez-moi vous  raconter:

Pour visionner notre galerie photo cliquez ici:

Les amateurs s’attendaient à un festival offensif ce soir alors qu’ils affrontaient les Tigres de Victoriaville au Centre Vidéotron. Malgré une fin de rencontre flamboyante, les premiers instants auront été loin d’être aussi flamboyant. Ce fut même une première période soporifique. Un total de 4 pénalités, 2 de chaque côté, il y aura eu seulement tirs 8 pour les visiteurs contre 6 pour les locaux.

L’offensive des rouges était anémique manquait d’intensité.  La situation dégénéra pour les Remparts au début de la 2e période. Les Tigres montèrent leur jeu d’un cran et ébranlèrent Baribeau. La scène se répéta quelques minutes plus tard. Le cercle de Baribeau était congestionné, Maxime Comtois en profita pour enfiler son deuxième but de la rencontre. Québec qui vit le nombre de lancers des visiteurs passer de 8 à 20 en un temps-record.

Sam Dunn inscrit enfin la troupe de Philippe Boucher au pointage décochant un tir de la ligne bleue. Les Tigres répliquèrent en inscrivant leurs 3 points; le 3e du match de Maxime Comtois. Victoriaville dominait maintenant 25-9 au chapitre des tirs au filet. Visiblement les Remparts avaient abdiqué. Il ne restait plus que 50 secondes à faire en 2e, Laberge perça à nouveau Baribeau d’un tir qui venait de loin.

Au retour du 2e entracte, Philippe Boucher enverra Chalifour tenter de récupérer ou limiter les dégâts. Il remplira sa mission sauvant la mise à quelques reprises. Serait-ce le point tournant de cette rencontre?  Quoi qu’il en soit, les Remparts revenaient au jeu gonflé à bloc. Benjamin Gagné touchera les cordages diminuant l’écart à 4-2. Nous étions en milieu de 3e période et le temps se faisait précieux. On put Les secondes s’effritaient rapidement. Robidoux tentera sa chance avec succès et réduira l’écart à un seul point. 5 minutes 22 à jouer en troisième période. L’offensive locale bourdonnait. L’intensité était à son comble; on avait enfin un match. Chalifour sera retiré du filet au profit d’un 6e attaquant. Les Tigres passèrent près de marquer à quelques reprises mais la défensive locale ne laissait rien passer. Olivier Garneau pressa le gardien adverse, encore et encore. Il n’abandonnait pas. Il ne restait que seulement 1 minute 11 lorsque Garneau aidé de Boucher créra l’égalité 4-4. Les 7928 spectateurs étaient en feu. Enfin ils avaient le spectacle auquel ils s’attendaient.

On irait en supplémentaire à 3 contre 3. La victoire pouvait aller d’un côté ou de l’autre. Merde je ne me trouvais pas du bon côté. Étant aussi photographe je me trouvais dans le coin de Chalifour. Évidemment j’espérais une victoire des Remparts et si tel était le cas; la photo qui venait avec la victoire. J’entammai une longue course dans les entrailles du Centre Vidéotron. À bout de souffle je me positionnai au bon endroit. Alors que je levais à peine mon appareil photo, l’attaque s’enclencha.

J’appuyais à peine sur le déclencheur lorsque Benjamin Gagné mit enfin terme à cette rencontre haute en émotions. Les Remparts gagnaient cette rencontre 5-4 contre toute attente; un match qu’on pensait perdu en 3e période.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *