Christophe Maé – Si on m’avait dit que ma musique me mènerait jusqu’ici!

Christophe Maé, à peine connu au Québec il y a quelques mois aura réussi à réunir 4000 personnes dans les gradins au Centre Vidéotron. L’artiste plus connu en France aura aussi réussi à montrer à ses fans, où se trouve le bonheur; ici avec lui.

Simple et généreux, l’homme sait non seulement chanter, il sait habilement jouer de l’harmonica. L’artiste saluera Johnny Hallyday qu’il affectionne en interprétant «Les portes du pénitentier».

Surpris par le chaleureux accueil des Québécois, Maé prendra un moment pour contempler la foule qui l’acclamait.

-Si on m’avait dit que ma musique m’amènerait jusqu’ici!

Pourtant, Christophe roule sa bosse depuis plus d’une dizaine d’années et aligne 6 albums écoulés à plus de 6 millions d’exemplaires. Si certains étaient venu pour accompagner leurs conjoints ou conjointes, ce soir, un visage serait collé au nom de l’artiste. Mais surtout des rythmes entraînants se colleraient maintenant à leurs oreilles.

Maé terminera la soirée arborant un chandail orné de fleurs de lys. Un clin d’oeil aux défunts Nordiques de Québec maintes fois répété par les artistes qui visite la capitale, mais toujours apprécié.

King Melrose

De mon côté j’aurai appris à connaître cet artiste qui sans le savoir avait déjà fait résonner sa musique dans mes oreilles. Comme plusieurs dans les gradins hier soir, plusieurs titres m’étaient familiers. Christophe Maé peut être satisfait du travail effectué par celui qui réchauffait sa salle en ce samedi venteux et grêleux. Melrose enchaîna hit après hit faisant chanter et danser les spectateurs.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *