David Lemieux l’emporte sur Karim Achour en 12 rounds

Copyright photo couverture: Vincent Ethier/EOTTM © 2018

Ce soir, le québécois David Lemieux (38-4, 33 KO) tentait de mettre la main sur les tires WBC internationnal et francophone des poids moyens alors qu’il affrontait le champion français Karim Achour (26-4-3, 4 KO) au Centre Vidéotron. C’est encore une fois une belle foule qui s’est réuni afin de voir leur préféré tenter de battre le champion français. Rappelons que la carte du 5 mai à laquelle il devait participer à Las Vegas était tombée à l’eau. L’équipe du boxeur tenait à ce qu’il remonte tout de même sur un ring en mai. Il devait revenir se battre après sa dernière défaite aux mains de Billy Joe Saunders.Lemieux voulait passer un message clair aux autres boxeurs ne donnant pas dans la demi-mesure.

Le Lavalois s’imposa rapidement au premier round et revint en force dès le 2e round déchargeant toute sa puissance sur Achour qui voyait déjà des étoiles. Lemieux était si dominant qu’on pouvait croire que ce combat ne se terminerait pas en 12 rounds. Mais le français tenait bon et survivait à la première charge de son rival. Nous arrivions déjà en 5e round. Sans être problématique, Lemieux montrait quelques signes de fatigue mais cela devait probablement être causé par les efforts qu’il aura faits pour faire le poids lors de la pesée officielle. Achour tenta de profiter de la situation pour répliquer mais ses attaques étaient en vain.

David poussa la machine en moitié de 6e ronde frappant Achour contre les câbles. Mais la tempête fut de courte durée. Le visage de Lemieux parlait pour lui-même; il était épuisé. Karim était patient. Il savait que Lemieux remportait les rounds et qu’il devait profiter de ses chances. Un petit coup par ici, un autre par là, il suvivrait peut être jusqu’au 12e round.

Les boxeurs étaient prêts pour 3 minutes exténuantes de plus. Le 9e round débuta lentement. Lemieux eut un xième second souffle. Il frappa durement Achour et le déstabilisa. Mais le champion ne l’était pas pour rien. Il se dégagea et reprit les hostilités. Achour frappa Lemieux non intentionnellement les bijoux de famille du québécois. L’officiel laissa un moment à Lemieux pour reprendre ses esprits et ordonna aux rivaux de reprendre le combat. Le 10e round aura été terrible pour les cogneurs. Achour frappa Lemieux directement au visage le déstabilisant un moment et Lemieux plus tard dans le round mitrailla le visiteur d’une ruée de coups. Nous en étions au 11e round et il était temps que le combat se termine.

Le 11e round ne fut pas plus reposant. Achour tituba sans même avoir reçu le moindre coup. Lemieux le frappa alors que l’autre n’était pas prêt au combat et eut un avertissement de l’arbitre. Au 12e round Lemieux frappa durement Achour au visage qui tomba au plancher. La foule s’anima et se leva d’un bond. Achour était de retour au jeu. Il tenta de se défendre mais Lemieux revigoré ne lui laissa aucune chance. Il ne restait pas moins d’une minute, la foule chantait déjà l’ohé de la victoire! 10 secondes à faire, 3, 2, 1 et la cloche sonna. Par décision unanime, les juges déclarèrent Lemieux vainqueur par 119-108, 120-107 et 119-107. Comme Lemieux n’avait pas fait le poids, la ceinture du champion français serait maintenant vacante et ne demanderait qu’à être reprise.

Il y a des choses que j’aurais aimé mieux faire mais je crois que j’étais dominant de A à Z. Achour est un gars très solide. Je l’ai atteint plusieurs fois solidement. Je voyais qu’il n’aimait pas ça mais il revenait.- David Lemieux

Vincent Ethier/EOTTM © 2018

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *