LAVAL MARQUE LE 1000E BUT DE SON HISTOIRE DANS UN GAIN CONTRE L’UQAM

Crédit Photos: Stéphane Gaudreau

Communiqué

Université Laval, 16 octobre 2016 – L’aura d’invincibilité de l’équipe féminine de soccer Rouge et Or a une fois de plus opéré dimanche après-midi au PEPS, alors que la troupe d’Helder Duarte a pris la mesure des Citadins de l’UQAM 3 à 1, en profitant pour marquer le 1000e but de l’histoire de la formation.

Ce plateau mythique a été atteint grâce au second filet du match, l’œuvre de Joëlle Gosselin, qui incidemment s’est avéré le but de la victoire. Laval (9-0-1), qui n’a toujours pas perdu cette saison, a ainsi marqué 1001 buts en 22 ans lors des parties de saison régulière, de séries éliminatoires provinciales ainsi que lors des Championnats canadiens.

« Le match d’aujourd’hui me faisait peur parce que je considère l’UQAM comme une très bonne équipe et parce qu’on a laissé beaucoup d’énergie dans le match contre Montréal vendredi », a avoué après la rencontre l’instructeur-chef Helder Duarte. « Les filles étaient fatiguées, on voyait que ça n’avançait pas aussi vite que vendredi. On a réussi à s’en sortir avec les trois points et c’est ça qui est important. »

Les Citadins ont abordé le match avec beaucoup d’intensité. L’UQAM a d’ailleurs obtenu les deux premières chances de marquer de la rencontre. À la 6e minute, Marie-Joëlle Vandal a dû se distinguer pour stopper le tir de Marie-Pier Gougeon. Puis, quatre minutes plus tard, Émilie Carrier a réussi à se démarquer, mais une fois seule devant Vandal, elle a tiré à la gauche du filet. Quant au Rouge et Or, il n’a pas raté sa première occasion. Une belle tête de Joëlle Gosselin a permis à Arielle Roy-Petitclerc de se faufiler derrière la défensive et déjouer la gardienne pour faire 1-0 avec son troisième but en deux matchs.

Laval a mis le pied sur l’accélérateur en début de deuxième demie. Joëlle Gosselin a frappé deux fois en l’espace de sept minutes; à la 47e, complétant une superbe passe de Léa Chastenay-Joseph à l’embouchure du filet, puis à la 54e, déviant de magnifique façon de la tête un tout aussi magnifique coup de pied arrêté de Mélissa Roy. Les Citadins se sont rapprochés à la 66e, Sofia Smati profitant d’un mauvais contrôle de balle de la gardienne lavalloise pour faire 3-1. Laval a joué un peu plus nerveusement à partir de ce moment, mais a tenu le coup pour l’emporter.

Mentionnons que l’équipe féminine du Rouge et Or jouait aujourd’hui en rose, pour soutenir la cause de la recherche sur le cancer du sein. Les profits recueillis sur place, notamment par la vente de produits dérivés ainsi que de dons, seront distribués à la Fondation cancer du sein du Québec.

L’action reprend dès vendredi au PEPS pour le Rouge et Or, qui recevra les Stingers de Concordia. La formation féminine lancera le bal à 18h, puis ce sera au tour des hommes de sauter sur le terrain #6 du PEPS à 20h. Les billets pour l’avant-dernier match de la saison régulière à domicile du Rouge et Or sont disponibles au 418-656-PEPS.

 

Pointage 1ère 2e Total
UQAM 0 1 1
Rouge et Or 1 2 3

 

Meneuses du Rouge et Or

But : Arielle Roy-Petitclerc (24e), Joëlle Gosselin 2 (47e, 54e)

Passe décisive : Joëlle Gosselin, Léa Chastenay-Joseph, Mélissa Roy

Gardienne : Marie-Joëlle Vandal (2 arrêts sur 3 tirs cadrés)

 

Joueuse du match du Rouge et Or

Joëlle Gosselin

nico-hernandez-credit-stephane-gaudreau-5

Une nulle à saveur de défaite pour les hommes

Chez les hommes, le Rouge et Or semblait se diriger vers une deuxième victoire consécutive de 1-0 mais s’est fait jouer un vilain tour par les Citadins, qui ont nivelé le score dans les arrêts de jeu pour se sauver avec un match nul de 1-1.

« Une défaite morale », avouait sans détour l’entraîneur-chef Samir Ghrib. Laval (5-1-3) conserve tout de même le premier rang du RSEQ, trois points devant les Patriotes de l’UQTR.

« C’est décevant, on avait les trois points. Ce que je n’ai pas aimé, c’est qu’on avait la possibilité de tuer le match et marque un deuxième but et on ne l’a pas fait. L’adversaire est à notre portée, comme un boxeur dans le coin sur le point d’être mis K.O., mais on ne l’a pas fait. On ne peut que s’en prendre à nous-mêmes », a débité Ghrib.

Peu d’actions significatives ont marqué le début de match. À l’image de la partie de vendredi contre les Carabins, c’est le Rouge et Or qui a ouvert les hostilités tard en première demie. À la 45e minute, Nico Hernandez a récupéré une tête de Jonathan Vallée et sa frappe puissante du pied droit s’est nichée dans la lucarne à gauche du gardien des Citadins Valentin Lamoulie. L’arbitre a sifflé presque immédiatement après le filet la pause de la demie, avec Laval en avant 1-0.

Le portier uqamien a sauvé les meubles à la reprise du jeu. Hernandez est d’abord venu bien près d’en rajouter un deuxième à la 47e minute. L’attaquant du Rouge et Or a accepté une belle passe d’Aussems avant de voir Lamoulie plonger à sa droite pour bloquer son tir. Trois minutes plus tard, c’est Mathias Drygala qui s’est fait voler un but, Lamoulie stoppant sa frappe sur réception d’un long coup franc de Vallée. Ces chances manquées reviendront hanter le Rouge et Or dans les arrêts de jeu. Alors que le gardien des Rouges Nizar Houhou fonçait vers le ballon, Kevin Jean-Michel Le Nours l’a tout juste devancé pour le pousser au fond du filet et créer l’égalité. Marque finale, 1-1.

 

Pointage 1ère 2e Total
UQAM 0 1 1
Rouge et Or 1 0 1

 

Meneurs du Rouge et Or

But : Nico Hernandez (45e)

Passe décisive : Bastien Aussems

Gardien : Nizar Houhou (3 arrêts sur 4 tirs cadrés)

 

Joueur du match du Rouge et Or

Nizar Houhou

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *