Le manque de finition croule encore les Remparts!

Québec, le 25 novembre 2018

Québec recevait pour la première fois cette saison au Centre Vidéotron, l’Armada de Blainville-Boisbriand de Bruce Richardson. Lors du dernier duel, l’Armada l’avait facilement remporté par 4 contre 1. C’était la journée idéale pour apprendre à connaître trois joueurs de la région étant Maxime Collin de Québec, Charles-Antoine Giguère de S-Georges de Beauce et Nathan Lavoie de Lévis.

Après la défaite en prolongation ce vendredi dernier et une fiche peu reluisante en novembre, Québec se devait de commencer dans la rencontre en force. Si on analyse les 5 dernières rencontres, les Remparts se trouvent tout juste sous la moyenne. Ils cumulent 2 victoires et 3 défaites dont l’une en prolongation. Mais c’est en particulier sur le cumulatif des 10 derniers affrontements que le bas blesse. Malgré de bons efforts, ils n’auront réussi qu’à vaincre un adversaire qu’en 3 occasions. Et bien la descente continue; Québec c’est encore une fois incliné en fusillade.

Il faut se souvenir que le gardien numéro un, Dereck Baribeau manquait à l’appel depuis quelques rencontres depuis qu’il s’était lui-même infligé une blessure. Mais Morrone ne fut certainement pas à blâmer. Le gardien chargé de venir en renfort de son coéquipier aura fait belle figurer malgré tout. Mais se trouve la réponse aux problèmes de l’équipe des Québecois? Serait-elle en partie dans les rangs de la défensive? Si on se fit à l’alignement de ce soir, Patrick relègue le capitaine sur le troisième duo de défenseurs. Un message à passer ou simplement une tentative du personnel de jumeler des joueurs d’expériences avec ceux qui en ont moins.

L’explication sur toutes les lèvres c’est qu’il faut qu’ils travaillent sur les petits détails. Mais encore, que sont ces petits détails?

C’est juste des petits détails qui font toutes la différence et que nous devrons améliorer et pour qu’à la fin de l’année on puisse se rendre le plus loin possible. On fait beaucoup de vidéo pour tenter d’améliorer ça. Essayer de sortir la rondelle, faire le bon jeu, envoyer la rondelle profondément pour éviter qu’on soit dans notre zone.- Étienne Verrette

Même son de cloche pour Dereck Baribeau qui était de retour pour une deuxième rencontre au Centre Vidéotron:

C’est vraiment des petits détails. Vendredi c’est un shot qu’on aurait pu bloquer de plus. Un petit détail, une petite inattention qu’on aurait pu faire de plus et on partait avec la victoire.

Questionné à ce sujet par notre collègue Benjamin Aubert du FM 93, l’entraîneur semblait croire que le problème ne venait pas de la structure mais bien des prises de décisions.

Contre Val-d’Or on a pris une pénalité qu’on n’avait pas à prendre, ils ont marqué et égalisé le match. Aujourd’hui on trouve une façon de ne pas se faire marquer en désavantage numérique et sur un mauvais changement la rondelle est dans le filet. Ensuite une mauvaise sortie de zone et la rondelle est dans le filet. Il y a des occasions où il faut qu’on soit meilleur. -Patrick Roy

Parlons de la rencontre

Il ne faudra qu’un peu plus d’une minute pour Luke Henman des visiteurs pour trouver le fond du filet en première période. Le départ laissait présager une pénible rencontre. Mais il n’en était rien. Le tableau indiquait un nombre presque égal au niveau des tirs au but. Kurashev égalera la marque en fin de période. Les attaquants Matthew Grouchy et Andrew Coxhead se verront attribués une mention d’assistance.

Québec prendra les devants en deuxième période alors qu’ils se trouvaient en supériorité numérique. Kurashev passera la rondelle à Frattaroli qui lancera au filet. Samson fera le premier arrêt mais l’habile Alexei Sergeev le déjouera au retour. Blainville égalera à son tour la marque en début de 3e période. Suite à une séquence laborieuse de ses confrères qui n’arrivait pas à garder le contrôle de la rondelle, Baribeau battu par Rémy Anglehart sur un retour de lancer. Olivier Mathieu ira de précision déjouant le gardien adverse alors qu’il frappa la rondelle au vol en fin de 3e période. Québec reprenait ainsi les devants dans cette rencontre. Antoine Demers répliquera avec son 4e en saison déclenchant une hystérie chez les nombreux partisans de l’Armada qui s’étaient déplacé.

L’Armada volera avec la victoire suite à une fusillade. Québec additionne donc une autre défaite poussant à seulement 3 victoires en 11 rencontres. Espérons que la troupe de Patrick Roy saura trouver rapidement le moyen de régler ces détails.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *