Le retour du Roy

Communiqué Remparts de Québec

Québec, le jeudi 26 avril 2018 — C’est avec une grande fierté, aujourd’hui en conférence de presse, que le chef de l’exploitation de Québec Groupe Sports et divertissement, Martin Tremblay et le président des Remparts de Québec, Jacques Tanguay, ont annoncé la nomination et le retour de Patrick Roy à titre de directeur-gérant et entraîneur-chef de l’équipe.   Roy avait quitté la barre des Remparts après 10 saisons, le 28 mai 2013, pour accepter le poste d’entraîneur-chef et de vice-président des opérations hockey de l’Avalanche du Colorado, postes qu’il a occupés jusqu’au mois d’août 2016.

« Patrick Roy a marqué l’histoire de la Ligue nationale de hockey et des Remparts de Québec. Nous sommes extrêmement enthousiastes de son retour au sein de l’organisation et nous sommes convaincus qu’il est la personne clé pour poursuivre la tradition gagnante de l’équipe.  Nous croyons fortement que les partisans des Remparts seront heureux de voir Patrick Roy à nouveau diriger l’ensemble des opérations hockey de l’organisation.  Je salue Jacques Tanguay, notre président, qui a mené à bien le retour de Patrick au sein de la grande famille des Remparts et c’est grâce à son travail que nous faisons cette annonce aujourd’hui », a déclaré le chef de l’exploitation de Québecor Groupe Sports et divertissement, Martin Tremblay.

 

« Nous sommes excessivement heureux de voir Patrick effectuer un retour avec nous.  Nous connaissons tous la grande passion pour le hockey qui l’anime et c’est avec beaucoup d’enthousiasme que nous l’accueillons à nouveau dans la grande famille des Remparts de Québec », a tout d’abord mentionné le président de l’équipe, Jacques Tanguay.

 

« Son leadership, son éthique de travail et son désir de toujours gagner partout où il passe ont fait en sorte qu’au fil des ans, il est devenu un entraîneur de qualité et nous considérons que son retour avec nous ne sera que bénéfique à tous les points de vue pour le développement de nos jeunes joueurs, de poursuivre Jacques Tanguay.   En s’impliquant à titre de co-propriétaire avec les Remparts en 1997, Patrick voulait redonner à la ville de Québec, l’endroit où il a grandi et où il a joué son hockey mineur.  Si les Remparts sont devenus ce qu’ils sont maintenant, il en est en partie responsable.  Il a toujours eu à cœur les Remparts et nous en avons encore la preuve aujourd’hui.  En bout de ligne, ce sont également nos partisans qui en ressortiront gagnants, eux qui nous démontrent année après année un appui inconditionnel », de conclure le président de l’équipe.

 

« Lorsque j’ai décidé de me retirer en août 2016, j’avais besoin de temps.  J’ai pris du temps pour moi et ce fut bon pour moi de le faire.  Lorsque le poste est devenu disponible et que Jacques Tanguay m’a contacté, je me devais de l’écouter.  Je ne voulais pas prendre une décision émotive, mais bien une décision réfléchie, a tout d’abord mentionné Patrick Roy.  C’est pourquoi aujourd’hui, après quelques jours de réflexion et après avoir eu l’occasion d’assister à quelques matchs des séries éliminatoires de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, j’ai décidé de reprendre du service et d’accepter l’offre de l’organisation, de poursuivre le nouveau directeur-gérant et entraîneur-chef des Diables Rouges.  Je suis très heureux de revenir à Québec dans des fonctions qui me plaisent au plus haut point et qui me permettront de côtoyer à nouveau les amateurs de hockey de la grande région de Québec qui ont toujours été très généreux envers moi. Je suis originaire de la région et je suis très fier de pouvoir renouer avec eux », d’ajouter Patrick Roy.

La carrière de Patrick Roy parle d’elle-même.  Il a été associé aux Remparts de Québec en tant que co-propriétaire de 1997 à 2014, en plus d’occuper les fonctions de directeur-gérant dès la fin de sa carrière professionnelle en mai 2003.  Après deux ans, soit au début de la saison 2005-2006, alors que l’équipe n’avait remporté qu’une victoire en cinq sorties, il décide de diriger l’équipe en tant qu’entraîneur-chef et connaîtra une saison qui restera gravée dans les annales de l’histoire de la deuxième génération des Remparts, alors qu’il termine la saison avec 52 victoires et 18 défaites pour 106 points.  Les Remparts viendront couronner cette saison mémorable en remportant la deuxième Coupe Memorial de leur histoire au printemps 2006.

En huit saisons à titre d’entraîneur-chef de l’équipe, il a remporté au moins 30 victoires à chacune d’elle et a obtenu au moins 40 victoires ou plus à six reprises pour un dossier de 348 victoires, 196 défaites, (moyenne de .640) en 544 parties de saison régulière.  À sa dernière saison dernière le banc de l’équipe, il est devenu le premier entraîneur de l’histoire de la LHJMQ à obtenir une huitième saison consécutive avec une fiche de .500 ou plus.  Sous sa gouverne, les Remparts ont participé aux séries de fin de saison à chaque année, participant à la 1re ronde à une reprise, la 2e ronde à quatre occasions, à la 3e ronde deux fois et à la finale de la coupe du Président en 2006.

Le 28 mai 2013, Patrick Roy annonce qu’il quitte l’organisation pour relever un nouveau défi et est nommé à titre d’entraîneur-chef et vice-président aux opérations hockey de l’Avalanche du Colorado.  Il devient alors le 6e entraîneur de l’histoire de l’Avalanche et le 14e de l’histoire de la franchise.

En trois saisons derrière le banc de l’Avalanche, Patrick Roy a cumulé un dossier de 130-92-24 pour un pourcentage de .577.  À sa saison recrue, en 2013-2014, son équipe cumule un dossier de 52-22-8 (.683) et remporte le titre de la division centrale.  L’Avalanche égale alors un record d’équipe pour le plus de victoires en une saison et obtient son 2e plus haut total de points au classement avec 112.  Roy a aussi établi un nouveau record d’équipe en remportant 26 victoires sur la route, l’Avalanche présentant ainsi la meilleure fiche pour une équipe du circuit avec 26 victoires, 11 défaites et 4 défaites en prolongation/fusillade (.683).  En 2012-2013, l’Avalanche avait terminé au 29e rang du classement général et est devenu la première équipe depuis l’expansion à 21 équipes en 1979 à passer des trois équipes du bas de classement aux trois équipes du haut de classement dans une saison.

À la fin de la saison 2013-2014, Patrick Roy remporte le trophée Jack Adams remis à l’entraîneur de l’année dans la Ligue nationale de hockey (LNH) et devient le premier entraîneur de l’histoire de l’Avalanche à remporter cet honneur et le deuxième de l’histoire de la franchise, alors que Marc Crawford avait remporté ce titre avec les Nordiques de Québec en 1994-1995.  Il est également devenu le premier entraîneur à recevoir ce trophée à sa première saison derrière le banc d’une équipe depuis que Bruce Boudreau avait réussi cet exploit en 2008.

Roy est également devenu le cinquième entraîneur de l’histoire de la LNH à remporter 50 parties à sa première saison derrière le banc, rejoignant ainsi Tom Johnson avec les Bruins en 1970-1971 (57-14-7), Mike Keenan avec les Flyers en 1984-1985 (53-20-7), Pat Burns avec les Canadiens en 1988-1989 (53-18-9) et Todd McLellan avec les Sharks en 2008-2009 (53-18-11).   Roy a égalé le record de la LNH en remportant six victoires consécutives (6-0-0) à ses débuts derrière le banc de l’Avalanche, record établi par Mario Tremblay avec Montréal en 1995-1996.  Il est aussi devenu le premier entraîneur de l’histoire de la LNH à remporter 14 de ses 16 premiers matchs en carrière (14-2-0).

Natif de Québec, Patrick Roy a entrepris sa carrière dans la LNH en 1985 avec les Canadiens de Montréal qui en avait fait leur choix de 4e ronde (51e au total) lors du repêchage d’entrée de la LNH en 1984.  Il portera l’uniforme bleu blanc rouge pendant un peu plus de 10 saisons.  En séries éliminatoires, il mènera son équipe à deux championnats de la Coupe Stanley, en 1986 et 1993, dont son premier à sa saison recrue.  Échangé à l’Avalanche du Colorado le 6 décembre 1995, il disputera 478 parties et permettra à l’Avalanche de remporter la Coupe Stanley lors de la première saison de l’équipe en 1996 et, à nouveau, en 2001.  Il est le seul gardien de l’histoire de la LNH à avoir remporté 200 parties ou plus avec deux équipes différentes.

Patrick Roy a été intronisé au Temple de la renommée du hockey en 2006, lui qui dominait la LNH, au moment de sa retraite, pour le plus grand nombre de victoires en carrière avec 551.  Il occupe maintenant le deuxième rang.  Champion de la coupe Stanley à quatre reprises, il détient toujours le record de la LNH pour le plus de victoires en séries éliminatoires avec 151.  Il est également le seul joueur de l’histoire à avoir remporté à trois reprises le trophée Conn Smythe remis au joueur le plus utile des séries (1986, 1993 et 2001).

Au cours de sa carrière, Roy a remporté le trophée Vézina à trois reprises (1989, 1990, 1992) et cinq fois le trophée William Jennings (1987, 1988, 1989, 1992 et 2002).  Il a été sélectionné sur l’équipe d’étoiles de la LNH à six occasions, quatre fois sur la première équipe et deux sur la deuxième.  Il a participé au match des étoiles de la LNH à 11 reprises et a été nommé sur l’équipe d’étoiles des recrues en 1985-1986.  Quand Patrick Roy a annoncé sa retraite, le 28 mai 2003, il dominait les gardiens de but de tous les temps de la LNH, non seulement pour le nombre de parties disputées en saison régulière (1029), mais également pour le nombre de minutes jouées (60 225) et pour le nombre de saisons où il a remporté au moins 30 victoires avec 13, catégorie où il occupe maintenant le deuxième rang.  En plus d’être premier pour avoir remporté le plus de victoires en séries éliminatoires, Roy domine toujours les gardiens de but de tous les temps pour le nombre de parties jouées avec 247 et se retrouve au deuxième rang pour le nombre de blanchissages avec 23.

Patrick Roy a vu son chandail numéro 33 retiré par l’organisation, le 28 octobre 2003.   Les Canadiens de Montréal ont fait de même, le 22 novembre 2008 en hissant une bannière identifiée à son numéro 33.

À PROPOS DES REMPARTS DE QUÉBEC

Le club de hockey Les Remparts de Québec, propriété de Québecor Sports et divertissement, évolue dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec qui compte dans ses rangs 18 équipes réparties au Québec et dans les Maritimes.  Depuis 1997, les Remparts de Québec sont identifiés à la grande région métropolitaine de Québec et ont réussi à développer un sentiment d’appartenance auprès de la population de l’ensemble du territoire.  Ils évoluent au Centre Vidéotron, un amphithéâtre multifonctionnel de plus de 18 000 sièges depuis septembre 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *