Les Capitales de Québec champions de la Can-Am

Les Capitales de Québec ont affirmé leur domination ce soir devant 4607 spectateurs au Stade Canac balayant les Boulders de Rockland en 3 rencontres grâce à un pointage de 9-3.

La première manche fut habilement contrôlée par les locaux qui ne laissèrent aucune chance aux visiteurs. Un superbe plongeon au champ gauche, un retrait au deuxième alors qu’un Boulders tentait de le voler et un dernier au 1er but. Euphorie au stade alors que le 1er frappeur Yordan Manduley y alla avec un très étrange circuit intérieur. Il glissa au troisième, se releva et se jeta au marbre dans la confusion la plus totale de ses adversaires. Philippe Craig Saint-Louis fut ensuite atteint par le lanceur. Comme si ce n’était pas assez, Gracial fût envoyé au 1er but gracieuseté de Richard Salazar. Au final, Saint-Louis atteindra aussi le marbre, c’était 2-0 Québec.

La 2e manche fut tout aussi productive pour Québec qui ajoute 3 points à son avance ne laissant toujours rien à l’adversaire. Rockland n’hésita pas un instant à accorder un but sur balle intentionnelle à Kalian Sams provoquant la colère dans la foule.
Les Boulders ouvrirent la machine en 4e manche s’inscrivant au tableau sur un circuit de 2 points. Gélinas laissa le frappeur suivant frapper sa balle contre la clôture pour un double. Les frappeurs de Rockland avaient-ils réussi à ébranler le vétéran? Pas dutout.
La seconde moitié débuta. Balbino Fuenmayor s’élança et propulsa la balle loin dans les arbres. Le pointage indiquait maintenant 7-3 pour les Capitales.

Coup sur coup en 8e, McOwen et Fuenmayor fracassèrent la balle ajoutant grâce à leurs circuits respectifs 2 points au tableau. La domination des Capitales se chiffrait maintenant par 9 à 3. Balbino faisait enfin exactement ce pourquoi on l’avait emmené chez les Capitales; cogner des circuits.
Gélinas revint en début de 8e manche. Il retira le premier frappeur des boulders. Sous les acclamations du public et les accolades de ses coéquipiers, il quitta le monticule et céda sa place à Nolan Becker. Gélinas salua la foule de sa casquette et poussa un cri de satisfaction. Ce soir il aura conduit son équipe à la victoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *