Jonathan L’Heureux
Dimanche le 19 septembre 2021

critical essays on maya angelou https://shilohchristian.org/buy/breaking-away-movie-essay-outline/54/ enter american university essay prompts 3 monats spritzee nebenwirkungen viagra pastilla viagra como funciona buy lexapro paypal kamagra oral jelly details https://shepherdstown.info/conclusion/essay-writing-contests-november-2011/17/ lexapro verus zoloft get cialis cure erectile disfunction click here purchase viagra in bangkok https://chanelmovingforward.com/stories/websites-that-do-your-homework/51/ source site comparative essay hector achilles novartis cafergot sat essay questions 2009 https://www.pugetsoundnavymuseum.org/paraphrasing/sensory-integration-thesis/24/ alimentos funcionan viagra best cheap essay editor websites for phd follow thesis directional statement cute letter writing paper go to link advair diskus 250 mcg uses https://peacerivergardens.org/proof/the-academic-essay-a-brief-anatomy/25/ enter short thesis examples https://www.lapressclub.org/hypothesis/honeycomb-speech-therapy/29/ madame bovary critical essays dobra apteka viagra Ce soir, je ne vous parlerai pas du match. J’ai plutôt envie de vous partager mes états d’âme. J’aurais évidemment préféré une victoire de 4-0 plutôt qu’une défaite, mais la vie est ainsi faite. Il y a des gagnants et des perdants. C’est toujours difficile de perdre lorsqu’on a déjà goûté à la victoire.

Mais dans mon cœur, Équipe Québec a remporté bien plus qu’un championnat. Équipe Québec a accompli un exploit en permettant aux amateurs de baseball de deux belles villes de notre province qui cherchent toujours un moyen de se sortir d’une pandémie, d’avoir quelques instants de bonheur et une relative impression de normalité.

Équipe Québec aura passé des jours et des jours loin des siens, dans le pays de l’Oncle Sam. Les hommes en bleu se sont démarqué dans une nouvelle ligue, et de nombreux jeunes talents québécois y ont aussi brillé. Ce soir marquait la fin de la belle aventure de cette belle équipe de fortune qui a failli remporter les grands honneurs à leur seule et unique saison. Imaginez toutes les épreuves qu’ils ont dû traverser!

Depuis 5 ans, cette organisation qui a le cœur à la bonne place, me permet de les côtoyer de près. Cette organisation sait me faire sentir comme un membre de l’équipe. Des gens que j’apprécie et que j’admire. Outre les joueurs de la formation, Patrick Scalabrini, Michel Laplante, Charles Demers, Jean Grignon-Francke, Pee-Wee, DJ Dan, Capi et de nombreux employés et bénévoles.

À vous tous, vous pouvez être fiers du travail accompli. Merci pour tout, vous égayez ma vie!