cialis id university of michigan mfa creative writing faculty https://footcaregroup.org/perpill/bai-wei-viagra-for-women/35/ https://equalitymi.org/citrate/propecia-doctor-spfld-ma/29/ civil services essay paper 2012 gmc aquinas five ways argumentative essay https://drexelmagazine.org/compare/phd-thesis-education-sustainable-development/18/ lexapro patient insert estrogen pills drugstore https://homemods.org/usc/workplace-safety-essay/46/ enter site healthy habits essay https://earthwiseradio.org/editing/free-dissertation-proposals/8/ prion hypothesis cymbalta and nightmares https://greenechamber.org/blog/bid-business-plan/74/ challenge you overcame essay about myself cialis priscription online source link man versus nature essay source diversity term papers https://mindworkspsychology.org/treat/venta-sildenafil-farmacias/70/ free research papers in accounting https://peacerivergardens.org/proof/prong-thesis-definition/25/ follow levitra doolittle go to site https://mainejournal.umaine.edu/wp-content/uploads/index.php?generic=prednisone-declining-doseage see url viagar vs levitra Les Remparts de Québec ont offert une belle fin de semaine de hockey aux amateurs de hockey de la capitale. Les partisans ont pu enfin renouer avec une équipe inspirée qui a soif de gagner. Québec aura même aligné près de quarante lancers à chacune des rencontres au grand bonheur du metteur en scène, entraîneur et DG, Patrick Roy.

La rencontre de samedi a fait oublier la performance désastreuse du jeudi contre le Phoenix de Sherbrooke. Québec a complètement dominé les Voltigeurs de Drummondville tant au sujet des tirs aux filets (40-28) qu’au temps de possession de la rondelle. Si ce n’eut été de la brillante performance de Francesco Lapenna devant sa cage, le pointage aurait été bien plus élevé. Grâce à leur brillante performance qui fut à l’image de celles de leur début de saison, Québec s’est envolé avec une victoire de 2-1 en fusillade. Viljami Marjala est celui qui a fermé les livres en marquant seul contre Lapenna. Davis Cooper (Québec) et Justin Côté (Drummondville) ont aussi respectivement touché le fond du filet dans cette rencontre.

La performance de ce dimanche contre le Mooseheads d’Halifax fut tout aussi convaincante. Les Remparts du début de la saison ont refait surface, le seul bémol étant le fait que malgré une avalanche de chances de marquer, Mathis Rousseau a résisté. Le gardien adverse ne fut pas le seul à mettre des bâtons dans les roues des attaquants locaux, la rondelle elle-même ne semblait tout simplement pas vouloir traverser la ligne rouge. À lui seul, Pier-Olivier Roy a manqué au moins quatre chances de marquer. Vsevolov Komarov et Nathan Gaucher ont tous deux touché un poteau. Zachary Bolduc a très bien performé ce soir. Il a démontré son talent à multiples reprises et a même déjoué deux défenseurs avant d’être freiné par le gardien adverse.

Photo: Christian Gingras – ISQ.media | La rondelle ne voulait simplement pas traverser la ligne ce soir…

Zachary L’Heureux des Mooseheads sera le premier à trouver le fond du filet alors que les deux équipes se trouvaient à quatre contre quatre. La troisième période venait à peine de débuter. Trente-trois secondes plus tard, Evan Nause provoqua une pluie de toutous en perçant la défense de Mathis Rousseau. Le défenseur accepta une passe de Zachary Bolduc et effectua un tir bien senti depuis le haut des cercles de mise en jeu.

Enfin l’avantage numérique marque!

Si l’avantage numérique de Québec est déficient depuis le début de la saison, il aura enfin fonctionné en troisième période. Théo Rochette à fait valser les cordages d’un solide plomb de la pointe. Le capitaine aura été aidé par Evan Nause et Zachary Bolduc.

Et parlons de l’infériorité numérique qui fonctionne toujours à la merveille!

On eut aussi droit à un superbe but de Nathan Gaucher en désavantage numérique. Pier-Olivier Roy et lui ont réussi à se faufiler derrière la défensive adverse en s’échangeant mutuellement la rondelle. Le pauvre Mathis Rousseau n’y pu simplement rien. Gaucher marqua ainsi le troisième des locaux prenant une confortable avance de 3-1.

Elliot Desnoyers a réduit l’écart à 3-2 avec moins d’une minute à jouer effectuant un superbe but alors que son équipe jouait à six attaquants. Ce fut cependant trop peu trop tard pour la troupe de Sylvain Favreau.

Il ne manque pas grand chose pour que les Remparts retrouvent le sentier de la victoire. Gagner un peu de confiance et réussir à saisir les opportunités. Un joueur manque tant qu’à moi aussi de conviction. Christophe Farmer est un excellent hockeyeur, mais il manque de «OUMF». Il faisait pourtant très bien en début de saison. Je crois que lorsqu’il aura enfin retrouvé le goût de jouer au hockey, cette équipe redeviendra la machine destructrice qu’elle était.