reference list term paper creative writing flashcards https://hobcawbarony.org/coursework/best-essay-books-for-civil-services/27/ https://pinnacle.berea.edu/where/viagra-altitude-illness/50/ go to link biology unit 5 aqa essay titles format see source site enlarge your thesis follow url follow site cialis bridger https://footcaregroup.org/perpill/can-take-paxil-with-cialis/35/ acheter du viagra sur le net https://servingourchildrendc.org/format/research-proposal-on-youth-entrepreneurship/28/ phd programs in creative writing and literature see url rural upliftment in india essay viagra billig kaufen in deutschland prednisone with no prescription source site watch free essay for ielts source site generic cialis cheap us latex thesis class example gilgamesh term paper outline bridging the generation gap essay accountant bilingual japanese resume https://carlgans.org/report/baisakhi-essay-in-hindi/7/ here click here Les Remparts de Québec étaient de retour au Centre Vidéotron avec la mission de remporter une première victoire après 4 défaites consécutives à la maison. Pour ce faire, ils devaient d’abord vaincre le Drakkar de Baie-Comeau. Ce fut disons, une mission assez facile. On put voir ce soir la différence entre un club tout étoile et celui qui occupe le bas du classement. Outre la victoire de 6 à 1, la glace appartenait sans contredit aux locaux.

La rencontre a débuté sur les chapeaux de roues. En première période, Québec a littéralement étourdi les pauvres hommes de Jean-François Grégoire en effectuant pas moins de 20 tirs sur son gardien Olivier Adam contre seulement trois sur William Rousseau. Sur ces 20 tirs, 3 ont déjoué les gardiens. Le capitaine Théo Rochette, l’ailier droit Pier-Olivier Roy et le joueur de centre Nathan Gaucher sont les marqueurs de cette première période. À noter que le gardien de Québec a même récolté une mention d’assistance sur le but de Gaucher. Mais pouvons-nous vraiment blâmer le cerbère? Pauvre de lui, les Remparts vêtus de vert trouvaient toujours un moyen de percer la défensive anémique des visiteurs.

La deuxième période débuta plus lentement. Québec profita de leur confortable avance pour s’installer convenablement. En milieu de période, Zachary Gravel feinta de contourner le filet d’Adam. À mi-chemin, il retourna sur ses pas et déposa la rondelle tout près du poteau, derrière la ligne de but. On peut dire que l’ailier droit de Québec a endormi la formation adverse sur la glace et j’oserais même ajouter les joueurs sur le banc. James Malatesta en ajouta une couche marquant son 9e de la saison, augmentant le pointage à 5 contre 0.

Jean-François Grégoire espérait certainement qu’avec un changement de gardien de but au retour du 2e entracte il pourrait changer le vent de côté, mais ce fut en vain. Un peu moins de deux minutes s’étaient écoulés en 3e période, lorsque Edouard Cournoyer déjoua Olivier Ciarlo depuis l’enclave. Le premier but du drakkar sera marqué en milieu de troisième période. Benjamin Corbeil battra facilement Rousseau d’un tir franc. Le gardien de Québec perdit ainsi la possibilité d’effectuer un autre jeu blanc.

Échos de Vestiaires

L’entraîneur du Drakkar n’était pas très emballé du résultat de la rencontre. Selon lui, en 2021, les joueurs d’une équipe plus faible ne devraient pas être impressionnés par une équipe du calibre de Québec.

-Il faut juste patiner. -Jean-François Grégoire

Pour Nathan Gaucher, ses coéquipiers et lui ont connu un très bon match. Les enseignements de l’équipe d’instructeurs semblent aussi s’installer. On leur a demandé de bouger les pieds en zone offensive et ils ont pratiqué l’avantage numérique.

-On a pratiqué l’avantage numérique et ça a payé. -Nathan Gaucher

Le capitaine des Remparts soutient que le succès de ce soir est attribuable en partie au fait qu’ils ont joué 60 minutes sans relâchement.

-On a joué 60 minutes au complet. Ça a fait du bien pour la confiance. On a été bon offensivement et défensivement. Après la 2e c’était 5-0 et on voulait continuer à bien jouer. -Théo Rochette

Et selon Patrick Roy, même s’ils sont 1 en 5 ce soir, ils ont été très bons.

-On a placé beaucoup de rondelles au filet, c’était notre objectif. On a joué 60 minutes et on a maintenu la cadence du début à la fin. Il y a eu quelques séquences où la rondelle à été plus pour eux que pour nous mais dans l’ensemble c’était bien. Ça a fini 6 à 1 et ses gardiens ont été bons, sans eux ça aurait été encore pire. -Patrick Roy