Communiqué

Université Laval, le 22 janvier 2021 –

Le 22 janvier est une date symbolique au PEPS de l’Université Laval. Il y a exactement 50 ans, en 1971, on procédait à l’inauguration officielle du nouveau pavillon en présence de nombreux dignitaires et invités spéciaux. Le recteur de l’époque, Mgr Louis-Albert Vachon avait alors dévoilé une plaque commémorative en compagnie de Gilles Houde, député de Fabre à l’Assemblée nationale, adjoint parlementaire du ministre de l’Éducation, et responsable du Haut-commissariat à la Jeunesse, au Loisir et au Sport.

Cinquante ans plus tard, c’est dans un contexte rendu particulier par la pandémie de COVID-19 que se poursuivent néanmoins les Festivités entourant le 50e anniversaire du PEPS lancées officiellement le 9 septembre dernier.

« Nous avons dû nous adapter. Ce n’est évidemment pas le scénario que nous avions envisagé au départ pour célébrer les 50 ans du PEPS, mais il semble qu’on ait 50 ans seulement qu’une seule fois dans la vie et il faut le souligner quand ça arrive », a tenu à spécifier la directrice du Service des activités sportives Julie Dionne. « Le comité organisateur des Fêtes du 50e garde toujours le cap et il fait preuve de beaucoup de détermination, d’imagination et de résilience pour honorer cette icône du milieu sportif québécois qu’est le PEPS. Et je pense que nous le faisons bien dans les circonstances. »

Un partenaire de longue date
Bien que la pandémie ait forcé l’organisation des Fêtes du 50e à modifier ses plans initiaux, elle aura au moins permis de s’associer à la Fédération des producteurs d’œufs du Québec. Partenaire de longue date du Service des activités sportives et de son programme Rouge et Or, la Fédération des producteurs d’œufs du Québec s’est jointe comme présentateur de l’événement à défaut de pouvoir appuyer les équipes dans leur saison.

« C’est un vrai privilège d’être associé au PEPS, qui en plus d’offrir un lieu pour le perfectionnement du sport et de la condition physique, contribue à la transmission des savoirs auprès de ceux et celles qui formeront les leaders de demain, a déclaré Paulin Bouchard, président, directeur général de la Fédération des producteurs d’œufs du Québec. Au nom de tous les producteurs d’œufs du Québec, on souhaite un bon 50e anniversaire au PEPS de l’Université Laval ! »

Pour Julie Dionne, l’association de la Fédération des producteurs d’œufs du Québec aux festivités du 50e est inestimable. « C’est dans les moments difficiles que l’on reconnait les bons partenaires, et je ne suis pas surprise que la Fédération des producteurs d’œufs du Québec ait sauté à pieds joints dans notre aventure. »

Une programmation ajustée 
Des activités au programme ont dû être reportées ou annulées pour se conformer aux consignes de la Santé publique. L’organisation a pu toutefois maintenir au calendrier plusieurs activités qui sauront plaire à un large éventail.

Le concours Le PEPS et moi est lancé dès aujourd’hui sur les ondes radio de WKND et il s’adresse à toute la population de la grande région de Québec. Un grand prix de 50 mois d’abonnement au PEPS est à l’enjeu et sera remis à une personne parmi toutes celles qui auront soumis un souvenir via le site internet du 50e . Le concept est simple. Pour être admissible, il faut soumettre un souvenir et l’accompagner d’une photo. Le tout se fait via un formulaire disponible sur le microsite jusqu’au 21 mars.

Un autre concours s’adresse cette fois aux élèves des écoles primaires de la région. Il s’agit d’un concours de dessins lancé en collaboration avec le RSEQ de Québec et ChaudièreAppalaches. Des formulaires seront distribués par le RSEQ à l’ensemble du réseau au cours des prochains jours et les enfants auront jusqu’au 9 mars pour remettre leurs dessins représentant l’activité physique du futur. Les dessins peuvent être remis directement sur place dans des boîtes aux lettres dorées disposées à l’entrée principale du PEPS ou via l’adresse courriel info@qca.rseq.ca. De nombreux prix seront remis aux familles et aux classes participantes.

L’entraîneur le plus titré de l’histoire du football universitaire canadien offrira au grand public le 28 janvier une conférence intitulée : Comment bâtir une culture gagnante. Des frais d’inscription de 20$ sont demandés pour obtenir le lien de la vidéoconférence qui prendra la forme d’une discussion avec le journaliste Stéphane Turcot. L’entièreté des sommes recueillies dans le cadre de cette activité sera remise au Fonds Rouge et Or.

Dans les semaines qui vont suivre cette conférence, un panel réunissant trois grandes dames du monde du sport au Québec sera aussi offert gratuitement à la population en visioconférence. Guylaine Demers, Linda Marquis et Ariane Loignon discuterons ensemble du sport au féminin. Les détails de cette conférence seront dévoilés très bientôt.

L’organisation des Fêtes du 50e travaille finalement à mettre sur pied une exposition semipermanente que sera présentée dans le hall d’accueil du PEPS au printemps.

Les irréductibles 
Le PEPS compte encore à ce jour, 50 ans plus tard, des membres inscrits depuis la première heure. Ils sont au compte de huit et sont âgés de 70 et 86 ans. Bao Linh Dinh, Michel Jobin, Camille Rousseau, Gaston Meunier, Jean-Yves Savard, Yvon Lirette, Guy Dinel et Jean Drapeau sont les huit irréductibles qui détiennent un abonnement au PEPS depuis son ouverture. Pour honorer ce fait d’armes, le Service des activités sportives prolongera leur abonnement tant et aussi longtemps qu’ils le désireront.

Beaucoup d’informations en lien avec les festivités du 50e anniversaire du PEPS se retrouvent sur le microsite de l’événement à l’adresse : peps50.ulaval.ca. La ligne du temps, des histoires et des souvenirs qui ne manqueront pas à plusieurs de se remémorer de beaux moments.